La diversité était au rendez-vous à OD Chez Nous

Photo d’Occupation Double sur Facebook

Noémie et Vincent sont les heureux gagnants de l’édition 2020 d’occupation double, qui a pris fin dimanche dernier. Malgré les restrictions de la pandémie, l’équipe d’OD a pu adapter cette émission culte de la téléréalité québécoise en proposant des voyages virtuels et des voyages en présentiel au sein de notre province. Au courant de la saison 2020, on remarque qu’il est beaucoup question d’inclusivité. En effet, OD chez nous a été un grand pas au sein de la télévision québécoise au sujet de la diversité et de l’inclusivité, voici comment. 

Au niveau de la production, Jay du Temple, l’animateur québécois d’Occupation Double et humoriste, brise les codes en montrant son look androgène tout au long de la saison d’OD chez nous. Avec ses jupes, robes et ongles colorés, Jay du Temple est une représentation de la fluidité vestimentaire nécessaire au sein de la télévision québécoise. 

De plus, tout au long de la saison, la production a mis en place des voyages pour les candidats au sein de territoires autochtones. En effet, Kevin et Julie ont visité Eeyou Istchee, qui est un territoire des Cris de l’Est. Lors de ce voyage, ils en ont appris plus sur le mode de vie de cette nation et ont participé à une panoplie d’activités. 

Suite à cet épisode, Jay du Temple a rencontré Jemmy Echaquan-Dubé, une actrice connue pour son rôle de Daisie Flamand dans Fugueuse et qui est Atikamekw. Lors de cette entrevue, ils discutent entre autres du fait que le peuple québécois et les peuples autochtones ne se connaissent pas vraiment. Jemmy mentionne d’ailleurs que son existence est politique. 

Cintia et Marjorie ont également participé à un voyage au sein d’un territoire autochtone, elles se sont immergées au sein de la culture innue dans le territoire de la Côte-Nord. 

Au niveau des candidats, non seulement plusieurs d’entre eux provenaient de la diversité ethnique, mais au courant de la saison des discussions en lien avec l’importance de la représentation médiatique ont eu lieu plus d’une fois. Naadei et Patrick indiquent d’ailleurs que c’est pour cela qu’ils se sont présentés à cette émission. De plus, Cintia et Marjorie sont le premier couple OD du même sexe. 

Il y avait également de la diversité corporelle lors de cette saison par l’entremise de Julie qui a su passer un beau message en participant à cette émission, « voyez plus loin que le physique, esti! » mentionne-t-elle dans sa lettre ouverte.

La diversité était définitivement au rendez-vous lors de cette saison d’occupation double, ce qui représente un réel progrès au sein de la téléréalité québécoise. Malgré la présence d’inclusivité et de diversité, il reste encore du chemin à faire, notamment sur la diversité corporelle qui a été représentée par une seule personne, soit Julie. Pour les éditions prochaines, présenter plus d’un candidat, dont notamment des hommes, issus de la diversité corporelle serait bénéfique. De plus, une équipe de production plus diversifiée culturellement serait avantageux afin de créer une saison davantage inclusive.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.