Mode de Vie

La pandémie COVID-19 aura-t-elle des effets à long terme sur notre façon de travailler?

Publié

La pandémie COVID-19 aura-t-elle des effets à long terme sur notre façon de travailler?

Photo par Burst sur Unsplash

Selon une étude récente de l’Institut Angus Reid, plus des deux tiers des Canadiens s’attendent à continuer de travailler à domicile une fois la pandémie terminée et seulement un Canadien sur trois travaillant actuellement à distance s’attend à travailler principalement du bureau. La pandémie Covid-19 aura-t-elle des impacts à long terme sur notre façon de travailler?

Il semble que cette pandémie pourrait avoir de nombreux effets à long terme sur notre façon de travailler. En effet, travailler à distance est maintenant quelque chose que la plupart des Canadiens aimeraient faire. Malgré le fait que plus de 85% des Canadiens souhaitent avoir une option de télétravail une fois la menace de la covid-19 terminée, certains sont contre l’idée. Selon Zabeen Hirji, une conseillère pour l’avenir du travail, certaines personnes trouvent qu’en télétravail, elles sont moins productives et que les interactions réelles avec leurs collègues leur manqueraient. Selon Zabeen Hirji, une solution potentielle pourrait être d’établir un horaire de travail mixte, où les travailleurs pourraient partager leur semaine de travail entre les heures de bureau et les heures à distance. De cette façon, ce ne sera pas autant solitaire que d’effectuer du télétravail de manière quotidienne et les employés pourront interagir en personne.
Bien qu’il semble que certains effets négatifs du travail à domicile ont une solution, trouver un emploi serait plus difficile. En partie à cause de l’impact du virus sur l’économie, mais aussi parce que le bassin de candidats sera plus grand et la concurrence plus élevée.

Bref, les mesures de distanciation sociale prises pour nous protéger contre la Covid-19 pourraient avoir un impact important et à long terme sur les horaires de travail de nombreux Canadiens, longtemps après la fin de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *