Mode de Vie

Initiatives montréalaises qui facilitent cette période pour la communauté

Publié

Initiatives montréalaises qui facilitent la période de confinement pour la communauté

Photo par Annie Spratt sur Unsplash

La plupart des entreprises non essentielles ont dû ralentir leurs activités et leur production pendant la pandémie de Covid-19. Bien que cette fermeture ait apporté une grande quantité d’incertitude autour de l’économie, de nombreuses entreprises et organisations locales ont trouvé un moyen d’utiliser leurs compétences et leurs emplacements pour contribuer à faciliter cette période pour tout le monde.

La marque de mode montréalaise Frank and Oak a mis son expertise à profit en produisant des masques en coton. Ces masques non médicaux sont devenus populaires, apportant un peu de facilité à la peur de la population. En raison d’une forte demande, les masques sont actuellement épuisés.

Toutes les institutions publiques étant fermées et en arrêt de leurs activités habituelles, la Ville de Montréal a décidé d’en convertir certaines en abris temporaires. La ville a utilisé des espaces actuellement vides et inutilisés comme le marché Bonsecours, l’aréna Maurice Richard et deux emplacements du YMCA afin de donner aux sans-abris un endroit où se réfugier pendant cette pandémie.

Et ce ne sont pas seulement les grandes entreprises et l’administration de la ville qui peuvent aider. L’école primaire Forest Hill Jr. à St-Lazarre (à l’ouest de Montréal) a fait l’acquisition d’une imprimante 3D à l’automne et l’utilise pour aider à créer de l’équipement de protection. L’imprimante a été utilisée pour fabriquer des bandeaux pour les visières de protection.

Alors que cette période est encore très incertaine, de nombreux groupes, des administrations aux organisations scolaires, essaient de faire de leur mieux pour assurer la sécurité de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *