Mode de Vie

La mode durable est-elle réellement meilleure ?

Publié

La mode durable est-elle réellement meilleure ?

Photo par Alexandra Gorn sur Unsplash

Les dernières années ont vu la montée de nombreux dilemmes éthiques, obligeant notre société à repenser les normes et les croyances. L’une de ces normes concerne la consommation de mode. Plusieurs ont soulevé des questions concernant la responsabilité des marques et des consommateurs en matière d’éthique, d’environnement et de qualité. Ce questionnement à aider l’essor de la mode durable.

La mode rapide a de nombreux impacts négatifs. Non seulement les clients peuvent payer pour des vêtements de mauvaise qualité, mais cette industrie utilise et exploite des travailleurs étrangers en faisant confectionner leurs vêtements dans des ateliers clandestins. Outre les aspects humains, il a également des effets négatifs sur notre environnement. La mode durable, quant à elle, vise à être une pratique de mode plus responsable de la part des producteurs et des consommateurs de mode.

Les marques de mode durable reposent sur deux piliers principaux, une mode équitable et végétalienne. Le côté équitable de cette mode concerne les conditions de travail dans lesquelles la production a lieu. Cette « équité» concerne des salaires équitables, des heures décentes, des espaces de travail confortables et plus encore. Tous ces éléments contribuent à améliorer la qualité de vie des travailleurs de la mode. Le côté végétalien n’est pas seulement pour ceux qui veulent encourager moralement la diminution de la souffrance animale, il est également respectueux de l’environnement, en réduisant les impacts négatifs que la culture d’élevage a sur notre planète (tel l’émission de dioxyde de carbone et de méthane) .

Il y a aussi beaucoup de choses que nous pouvons faire en tant que consommateurs de mode. Acheter des articles d’occasion, rejoindre un groupe d’échange ou consommer du slow-fashion sont autant d’actions qui soutiennent la durabilité.

Les groupes d’échange sont de plus en plus populaires, plantant même des racines physiques. Si vous souhaitez en savoir plus à leur sujet, vous pouvez visiter le Shwap Club et Empire Exchange à Montréal.

Bien que la mode durable soit une forme de mode « plus éthique», il est important de se rappeler que même si elle est durable, elle reste une forme de consommation (et de production). L’objectif de la mode durable est donc de réduire et de minimiser les impacts négatifs de l’industrie de la mode, tout en étant conscient que certains d’entre eux ne peuvent pas disparaître, tant qu’il y a production et consommation.

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, voici quelques marques durables locales de Montréal :
Meemoza
Kazak

Amanda Moss Clothing
General 54

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *