Mode de Vie

Comment les réseaux sociaux essayent de combattre la cyberintimidation

Publié

Comment les réseaux sociaux essayent de combattre la cyberintimidation

Photo by NeONBRAND on Unsplash

L’intimidation en ligne est un problème réel et complexe auquel les réseaux sociaux sont confrontés, maintenant plus que jamais. D’une part, il est logique de penser que ces plateformes devraient surveiller et interdire ce qui est considéré comme nuisible et/ou insultant. D’autre part, ces réseaux favorisent l’authenticité et les connexions. Leur promesse d’offrir un endroit sûr pour que chacun puisse exprimer son opinion est ce qui rend la classification de contenu offensif difficile.

Le 16 décembre, Instagram a annoncé l’expansion de son initiative contre la cyberintimidation en ligne. Cela vient après qu’Instagram ait implémenté une fonctionnalité qui avertit les comptes lorsque leurs commentaires sont considérés comme haineaux. Avec cette extension, leur système d’IA sera également utilisé pour analyser les textes accompagnant les images. Une fois que les textes sont signalés comme insultants, le compte en sera informé mais aura toujours le choix de le publier. Instagram dit que le simple avertissement permet d””éduquer les utilisateurs” sur ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas.

Ce n’est pas la seule mesure qu’Instagram a mise en place pour aider à créer un environnement en ligne plus sûr. En juillet, la compagnie a mis sur pied la fonction «Restreindre», qui permet aux utilisateurs de limiter et de contrôler les commentaires visibles sur leurs publications. Instagram estime qu’identifier et supprimer l’intimidation sur Instagram est important, [mais qu’ils] doivent également permettre à leur communauté de résister à ce type de comportement. Une fois que quelqu’un restreint un compte, les commentaires de ce compte ne seront visibles sur aucune publication (il est possible d’approuver des commentaires individuels) et ce compte n’aura pas d’informations sur le moment où vous êtes actif et lisez les messages.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *