Nouvelles

5 façons d’aider pendant la pandémie COVID-19

Publié

Cinq façons d’aider pendant la pandémie COVID-19

Il est important de s’entraider en ces temps difficiles. Voici 5 façons dont les Canadiens peuvent faire leur part et aider pendant la pandémie COVID-19.

1. Faites des donations de fournitures
Les travailleurs essentiels, tels que le personnel médical, les personnes travaillant en pharmacie et les employés des épiceries, sont au front de la lutte contre la COVID-19. Bien qu’ils risquent leur vie en s’exposant au virus, certains n’ont pas de fournitures de base, comme des masques pour le visage, en raison de la pénurie d’équipement. Si vous souhaitez aider et faire don de certains équipements, cliquez ici.

2. Faites du bénévolat
Récemment, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que les étudiants qui font du bénévolat et prêtent main-forte à leur communauté seront admissibles à recevoir jusqu’à 5000 $ pour leurs études au cours du semestre d’automne 2020, par le biais de la nouvelle Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. Il y a des tonnes de façons de faire du bénévolat, cliquez ici pour savoir où les bénévoles sont nécessaires au Québec.

3. Participez à des essais cliniques
Si vous êtes atteint de la COVID-19, vous pouvez aider les chercheurs à trouver un remède en participant à un essai clinique. Voici une liste de tous les essais cliniques COVID-19 autorisés par Santé Canada. De plus, certains Canadiens se font infecter par le virus de façon volontaire pour aider les chercheurs à trouver un vaccin plus efficacement, mais cette façon d’aider soulève des préoccupations éthiques.

4. Contribuez en travaillant dans un CHSLD
La situation des CHSLD au Québec est dévastatrice. Selon le premier ministre du Québec François Legault, il y aura des milliers de morts dans ces établissements. De plus, avec l’ampleur de la crise, il y a un manque de personnel ce qui n’aide pas la situation. Si vous souhaitez aider et travailler dans un CHSLD, vous pouvez postuler ici.

5. Continuez à vous distancer physiquement
Avec l’été qui approche, il est tentant de rencontrer nos amis et les membres de notre famille avec lesquels nous ne vivons pas. Bien que garder une distance physique de 6 pieds semble raisonnable, cela ne nous aidera pas à arrêter la propagation du virus. Selon la Dre Maria Ciminelli, une distanciation sociale intense est ce qui est nécessaire pour aplatir la courbe. À moins que ce soit pour un service essentiel à l’extérieur de la maison où une distance physique de 6 pieds est respectée, nous ne devrions pas rencontrer des gens avec qui nous ne vivons pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *