NouvellesSociété

Pourquoi le scandale UNIS devrait vous préoccuper?

Publié

Pourquoi le scandale UNIS devrait vous préoccuper?

Photo par Jason Hafso sur Unsplash

Il y a quelques mois, Justin Trudeau a annoncé que les étudiants qui font du bénévolat pendant la pandémie de Covid-19 sont admissibles à une subvention de service étudiant de 1000 $ à 5000 $ selon les heures de travail bénévole. WE Charity ou UNIS en français, un organisme de bienfaisance international et partenaire éducatif gère cette subvention. Pour ce faire, un contrat gouvernemental de 900 millions de dollars a été accordé à cet organisme pour gérer la bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE). Récemment, quelques dilemmes éthiques sur ce sujet ont fait surface. Voici pourquoi vous devriez vous préoccuper du scandale WE Charity.

Au cours des quatre dernières années, la famille Trudeau a reçu plus de 300 000 $ de cette organisation pour parler lors d’évènements de WE Charity. Cette organisation ne paie généralement pas ses conférenciers, offrant donc un possible traitement de faveur à la famille Trudeau.

Le député conservateur Michael Barrett a déposé il y a deux semaines une plainte contre Justin Trudeau stipulant qu’il aurait violé la loi sur les conflits d’intérêts lorsque le gouvernement Trudeau a offert à WE Charity un contrat non concurrentiel et ce sans suivre le processus de contrat normal. Mario Dion, le commissaire à l’éthique enquête actuellement sur la question.

Le principal problème, c’est que ce n’est pas la première fois que Justin Trudeau est accusé de ne pas respecter la Loi sur les conflits d’intérêts. En effet, il a été reconnu coupable d’avoir enfreint cet acte à deux reprises en trois ans. En 2017, Mary Dawson a déclaré que Justin Trudeau avait enfreint cette loi en partant en vacances avec sa famille sur l’île privée de l’Aga Khan. Ce voyage, ayant été offert en cadeau, ne respecte par l’article 11 de l’acte. En 2019, Mario Dion a trouvé que le premier ministre canadien faisait pression sur Jody Wilson-Raybould, l’ancienne procureure générale, pour qu’elle intervienne dans la poursuite contre SNC-Lavalin.

Il est important que dans un contexte où des politiciens enfreignent la Loi sur les conflits d’intérêts, nous les tenions responsables, car cela nous permet de nous assurer que nos représentants exercent leurs fonctions justement, sans conflits d’intérêt agissant sur la prise de décision et leurs autres fonctions officielles qui sont accomplies dans le but de représenter et de servir les Canadiens. Cette loi interdit également le traitement de faveur «accordé à une personne ou un organisme en fonction d’une autre personne ou d’un autre organisme retenu pour représenter l’un ou l’autre ». Dans ce cas, il est possible d’inférer un traitement de faveur puisque Sophie Grégoire-Trudeau anime un e baladodiffusion de WE Charity et que la famille Trudeau a été payée pour parler lors d’évènements WE Charity contrairement aux autres conférenciers.

Ainsi, ce scandale concerne tous les Canadiens parce que notre système est basé sur la reddition de comptes envers les citoyens. Nos politiciens sont là pour nous représenter le plus justement possible, sans conflits d’intérêts personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *